4. janv., 2017

Etre un artiste, un acte de foi

Un acte de foi car à part l'artiste lui-même personne ne sait où il veut aller, ni le pourquoi de tant d'ardeurs dans son travail. Il est bien seul dans sa caverne sur la montagne de son monde. Sachez quand même qu'il peut être bien plus "dans le monde" que la majorité.


Mais déjà je rectifie une chose, il ne s'agit pas de travail dans le sens classique du terme . Le travail oui mais dans le sens positif, fait avec plaisir, avec maîtrise, avec le sentiment de faire quelque chose de juste et de bien, quelque chose qui vous est dicté de "l'intérieur", un acte de foi.

Il va sans dire que c'est du boulot, des heures et des heures, des semaines, des mois et des années , voir même une éternité pour obtenir des résultats qui plus est ne satisferons que rarement l'artiste lui-même, sans parler de la faible rentabilité financière. C'est bien pour cela qu'on peut parler d'acte de foi.

Tu seras connu et riche quand tu seras mort !

Qui a dit que le but de l'Art est d'être connu et riche d'argent? Ah bon! C'est le fantasme de tout un chacun qui est projeté sur les autres, rien de plus.

Biensur que la reconnaissance est un besoin humain légitime de la vie de tous les jours et pour tout le monde. Certainement un besoin plus grand chez beaucoup d'artiste dans toutes les activités artistiques et publiques.

De vous à moi, je m'autofinance grâce à la variété créative qui fait ma personnalité et grâce aussi au fait que j'ai un boulot de prof qui assure les besoins élémentaires.

Etre re-connu? En ce qui me concerne c'est déjà bien sympa et positif que j'ai une "petite" popularité tel qu'elle est aujourd'hui et qui est grandissante , que cela n'en déplaise à certains. 

Que ce soit un artiste ou une entreprise, il faut faire parler de soi et se faire connaitre pour étendre les possibilités de vente (exposition et autres). Cela fait partie du parcours de l'artiste, c'est essentiel. Il va de soi que ça aide d'avoir un "bon produit", ou, dans le cas de l'artiste, de bonnes idées , des produits bien fini, et cela va sans dire "de la production".

Etre riche d'argent? Est-ce le but de l'artiste? Non!

Comme dans tous les domaines de la vie dans notre société, l'argent est une aide précieuse et facilitative. Avoir des moyens ça aide à avancer, à construire, à éviter le stress des factures impayées etc.

Etre enrichi humainement? Ouiiiiiiiiiiiiiiiii, et de mon vivant !!! 

En effet, combien de rencontres improbables ai-je  vécu qui n'auraient jamais pu être si je n'étais pas l'artiste que je suis? C'est impayable, vous ne pouvez même pas l'imaginer. De ces rencontres humaines j'en garde de nombreuses amitiés, des échanges humains et même professionnels . Chaque rencontre humaine que je vis me fait "tremplin" pour quelque chose de nouveau, que ce soit des propositions de collaborations, d'expositions, de ventes etc.

Quand et comment fait-on tout cela dans une journée de 24h?


On pourrait se demander comment je fais pour être productif, que ce soit faire les portraits qui financent tout le reste, que ce soit les photomontages, les peintures, les dessins, et tout le développement de la démarche Human Box, et sans compter mon job de professeur à Bruxelles et la vie sociale élémentaire.

Voici une  simple réponse à cela :

  • une journée 24h
  • beaucoup de gens regardent la tv de 19h à 23h = 4h.
  • Je regarde peu la tv
  • Il me reste donc en moyenne 20 jours/mois ou je ne regarde pas la TV
  • 4h X20 jours = 80 heures ou je suis libre. = 80h de création potentielle
  • 80 heures c'est l'équivalent de deux semaines de travail comme salarié. 

Et vous, que faites-vous? ;-)