4. oct., 2017

La Spirale



"Elle est la voie qu'emprunte l'énergie abandonnée à elle-même : la voie de la croissance libérée et cependant maîtrisée."

"En termes mathématiques, une spirale est une simple ligne qui s'élance sans fin ou à partir d'un pôle central et originel. Mais c'est son rôle sur la voie archétypale de l'évolution, de la transformation et de l'itinéraire psychologique ou spirituel qui lui vaut sa puissance symbolique.
Guidée par son sens de la rotation, selon qu'il marque une expansion de plus en plus ouverte ou un enroulement qui l'amoindrit, la replie sur son axe, la spirale est une métaphore cosmique, révélant l'un ou l'autre versant de toute dualité : élévation ou déchéance, ascension ou chute, évolution ou involution, croissance ou dépérissement, accumulation ou dissolution, accroissement ou diminution, expansion ou contraction, don ou accueil, dévoilement ou dissimulation. A elle seule, et simultanément, la double spirale manifeste chacune de ces oppositions."

"La spirale est le chemin qui résout les conflits car il invite à l'équilibre, à l'expansion naturelle, et favorise la transformation harmonieuse. Les processus en spirale que déploie la nature évoquent, dans leur langage particulier, le voyage initiatique de la régénération et de l'éveil."

"(La spirale) est la voie du développement psychologique global, comme si l'évolution intérieure se devait de repasser toujours par le même point, mais à un degré d'initiation à chaque fois différent."

"Les spirales qui se déploient à l'infini dans deux directions forment la voie d'ascension et de retour liant la Terre au paradis. C'est là qu'humains et divinités entrent en contact. C'est le chemin sacré du commandement et de la prière, la vibration descendante de la voix de Dieu, et l'appel à Lui lancé."


Sont mentionnés la manière qu'ont les serpent ou les cordages de s'enrouler, le labyrinthe, l'ADN, l'embryon, la corne, le tourbillon, les volutes de fumée, etc.

 

Extrait du livre : Le livre des symboles, Réflexions sur des images archétypales (Edition Taschen).

Photo : tableau de l'artiste David Mauquoy (acrylique, posca, feutre noir sur papier )